une proposition de loi très favorable aux propriétaires controversée

Le gouvernement est-il prêt pour la défense ? À la fois Les locataires ne peuvent pas payer leur loyer et les propriétaires ? Ou soutiendra-t-il les donateurs avec le soutien prévisible des républicains et de l’extrême droite contre les Nupes ?

Réponse le 28 novembre, lorsqu’un projet de loi très favorable aux propriétaires terriens sera présenté à l’Assemblée nationale par les figures macronistes Guillaume Kasbarian, président de la commission des affaires économiques, et Aurore Berge, présidente du groupe Renaissance.

Violation de l’équilibre de la loi de 1989, le projet de loi qui vise à protéger le logement contre l’occupation illégalerenforce les réglementations contre les squatters, après que la loi de 2020 sur l’accélération et la simplification des actions publiques l’inclut déjà.

Lire Aussi :  Eric Ciotti et Bruno Retailleau s’affronteront dans un second tour pour la présidence du parti

Texte par associations

Cependant, le nouveau texte ne s’applique pas seulement aux squats, mais aussi aux factures impayées. Ainsi, il propose de résilier de plein droit le bail en cas d’échec de l’ordre de paiement. Avec une évolution majeure : cette suspension n’attendra plus qu’un juge puisse rendre une ordonnance de recouvrement de créances. De plus, même si la période d’essai est fortement raccourcie, la voie sera ouverte à une accélération drastique des expulsions, malgré l’instabilité causée par l’inflation et les coûts de chauffage.

Lire Aussi :  Primark ouvre des magasins en France mais toujours pas à Paris : voici pourquoi

Fédération Nationale de l’Immobilier (Fnaim)salue le début de l’équilibre au profit des propriétaires, jusqu’à présent, cela a causé beaucoup de dégâts.”

Si la Fnaim confirme que ces elle t aussi les humbles, 30% ne sont pas taxés”, On ne peut pas rappeler que, comme le montre l’INSEE en 2021, un quart des ménages vivant en France sont majoritairement des propriétaires à hauts revenus, qui possèdent les deux tiers du parc de logements des particuliers.

Lire Aussi :  Vent violent : Météo France place de nombreux départements en vigilance

Alors que la France compte à la fois 3,1 millions de logements vides et 4 millions de logements pauvres, dont 300 000 sans-abri, le texte a été critiqué par les associations d’entraide. Un collectif qui fédère notamment la Fondation Abbé Pierre, Droit au Logement, ATD Quart Monde, Attaque, Confédération Nationale du Logement, criminalisant les locataires en difficulté et détruisant les maisons vides.

Source

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Articles Liés

Back to top button