Une ancienne assistante de Nasser Al-Khelaïfi a saisi le conseil des prud’hommes, beIN dénonce une tentative de chantage

Pendant un temps, l’actualité médiatique et judiciaire n’a laissé que peu de répit à Nasser Al-Khelaïfi. Un article du Parisien de samedi cite une personne qui s’identifie comme son ancienne assistante et prétend avoir saisi le conseil des prud’hommes, précisément parce que « licenciement sans motif réel ou sérieux “.

Cette femme, licenciée le 12 février 2022, dix ans après avoir rejoint le groupe beIN, raconte il y a sept ans. son ombre, sa nounou, sa sœur (…) Il était là 24 heures sur 24, 7 jours sur 7 (…) J’étais militaire, toujours au front. Ces dix années m’ont semblé n’avoir même pas duré un an, elles ont été si intenses (…) Il m’est arrivé de laisser pleurer ma fille pour répondre à un appel ou à un e-mail urgent (…) était inimaginable que mon téléphone soit coupé. La pression était énorme. Je n’avais pas le droit à l’erreur. »

Lire Aussi :  Dustin Johnson, Patrick Reed, Talor Gooch et Pat Perez remportent le tournoi le plus lucratif de l'histoire du golf

Il affirme avoir été contraint de travailler pour trois personnes au cours des deux dernières années. Parce qu’on lui a diagnostiqué une dépression due au surmenage, il a reçu deux mois et demi d’arrêt de travail. Lorsqu’il est retourné au travail, il a constaté que son emploi avait été licencié. Après avoir refusé la nouvelle affectation, il a perdu son emploi.

Aujourd’hui, dit-il, son héritage maghrébin a joué contre lui. Selon lui, près de 120 à 150 personnes ont quitté le PSG en deux ans. ” Il y a eu un audit chez McKinsey et les Nord-Africains en ont payé le prix, elle le désigne. Quand j’ai demandé une augmentation, on m’a dit que je n’avais pas d’objection et que j’aurais gagné 500 euros au Maroc avec un Master of Business Administration (MBA). »

Lire Aussi :  Christopher Nkunku forfait pour la Coupe du monde, Randal Kolo Muani devrait le remplacer

“Il s’agit clairement d’une demande de chantage”

Une ressource au sein de beIN

Une source sur le site de BeIN dit que ” Il s’agit clairement d’une tentative de chantage. L’employé se présente comme un confident de Nasser Al-Khelaifi, au cœur du PSG, alors qu’il était l’assistant d’autres personnes. Il était employé de beIN et tente ouvertement de faire chanter l’entreprise et sa direction depuis 2 ans. Après de nombreuses années de vacances illimitées, de nouveaux et meilleurs emplois et tous les avantages en tant qu’employé, il pensait pouvoir extorquer des millions à l’entreprise.

Lire Aussi :  Football féminin : entravé par des technologies faites pour les hommes

Maintenant que son procès se profile après avoir échoué dans ses tentatives de chantage et d’extorsion, il tente d’embarrasser l’entreprise à travers les médias. Aucun de ceux-ci ne fonctionnera. Le tribunal n’écoute pas les manipulations médiatiques et est très clair sur la question de l’extorsion. L’audience aura lieu en décembre.

Source

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Articles Liés

Back to top button