un couple viole sa chienne et filme les scènes

Trois personnes comparaîtront vendredi devant le tribunal correctionnel d’Evreuk dans le cadre du viol d’un chien de 3 ans.

Sept mois de probation. Vendredi, trois personnes comparaîtront devant le tribunal correctionnel d’Evreux dans l’affaire du viol de la chienne “Mya”, âgée de trois ans, informe l’association Stephan Lamart “Pour la défense des droits des animaux”.

Chacun avait son rôle dans ce travail honteux de “vidéos pornographiques et zoopornographiques”. L’homme maltraitait le chien de la mère. Sa femme filmait cette scène. Une troisième personne, la partenaire du couple, a regardé des vidéos de l’épreuve que Mya a traversée pendant environ sept mois. “Du 1er décembre 2018 au 14 juin 2019”, informe l’association.

Lire Aussi :  Ex-France Loisirs, Banque de France, le maire de Saint-Brieuc assume son « interventionnisme » - Saint-Brieuc

Savage a été enfermé à l’isolement jusqu’au 14 juin 2019. Ce jour-là, le couple s’est rendu à la gendarmerie de Verneuil d’Avre et d’Eton pour porter plainte. Un homme les a menacés de mort. Au cours des rencontres, les époux se confient aux gendarmes et évoquent leurs activités et l’origine de la dispute.

Lors de son contre-interrogatoire, la femme “a expliqué qu’elle avait fait des vidéos de son mari en train de coucher avec leur chien, Mya, un dogue canari de 3 ans”.

Lire Aussi :  Coupe de France. Zoom sur le FC Marcoussis Nozay La Ville-du-Bois, le Petit Poucet du 8e tour

20 vidéos de zoophilie ont été découvertes sur le téléphone portable

Les gendarmes comprennent que “le couple a réalisé des vidéos pornographiques et zoopornographiques qui ont été envoyées à une personne avec qui la femme avait une relation”, détaille l’association dans son communiqué. Avec le désir de mettre fin à cette relation, la femme a reçu des menaces de mort.

Sur son téléphone, les gendarmes découvrent 20 vidéos de zoophilie, poursuit l’association. Les “vidéos d’horreur” où “l’épouse a filmé et réalisé les scènes” vont parfois jusqu’à aider son mari. Selon l’association, sur ces images, le chien “a le haut de la queue attaché au dos et les pattes arrière menottées”.

Lire Aussi :  Coupe de France Féminine. Le programme du 1er tour fédéral

Un chien malade pendant le traitement

Le samedi 15 octobre, le chien a été arrêté sur décision du parquet. Il sera recueilli au refuge des Orphelins de l’association Stéphane LAMAR à Aunay-sur-Odon dans le Calvados. Mya est “anormalement mince”, selon le vétérinaire. Lorsqu’elle a été prise en charge, elle était molle et sa queue était enroulée, selon l’association, qui a porté plainte au civil.

Aujourd’hui, après des mois d’horreur, Mya vit des jours heureux. Il a été hébergé dans une famille d’accueil, conclut l’association.

Source

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Articles Liés

Back to top button