Natation – Championnats de France petit bassin : Pauline Mahieu reine du 100 m dos, Analia Pigrée sa dauphine

Deuxième du 50 m jeudi, le Catalan, qui n’a cessé de progresser depuis plusieurs mois, a remporté le titre du 100 m plus tard dans la journée de samedi. Elle a battu une autre nageuse du club de Canet, Analia Pigre, qui a pris la deuxième place.

À partir de jeudi, nous verrons du jaune partout. Ou presque. Canet a amené 66 huit nageurs à Chartres pour le Championnat de France des petits bassins, qui s’achève dimanche. Et au moins peut-on dire que cette rencontre, la première dans le bassin de 25 m depuis plus de deux ans, pour cause de Covid-19, a été très réussie pour les nageurs catalans.

Deux titres de relais (voir encadré), deux médailles au 50m, deux autres au 100m (à ajouter une médaille de bronze au 200m papillon pour Clarence Bernabe vendredi)… Les résultats, jusqu’à la dernière journée de ce dimanche, sont très positif. Mais surtout, samedi, c’était le tournoi phare du club de Kanet. Courir 100 mètres. Celle qui présentait ses deux principales têtes d’affiche, Pauline Maheu et Analia Pigri, a joué pour la victoire. Pendant plusieurs mois, les deux jeunes femmes étaient en très bon état. Tous deux ont brillé en Championnat d’Europe l’été dernier. Et s’ils nagent la même distance, ils ne sont pas compétitifs. Il n’a fallu qu’un sourire à Analia Pigri sur le podium du 100 m à Chartres samedi soir, remporté par sa compagne Pauline Mahieu.

Lire Aussi :  face à la confusion de sa mise en œuvre, la politique zéro covid commence à "exaspérer"

Comme au 50 mètres, comme à Berlin il y a quinze semaines aux Championnats du monde, Pauline Mahiu a pris un léger avantage et remporté une course longtemps indécise. A la mi-course, après deux corners, les huit finalistes étaient tous au coude à coude. Et c’est dans la troisième longueur du bassin que la Catalogne a réussi à tirer son épingle du jeu et à s’imposer dans un très bon temps de 57”30, devant Analia Pigre (57”98) et Mary – Ambre Moluch (58′). ’04) a remporté le 50 mètres dos samedi.

Lire Aussi :  Au procès de l’attentat de Nice, tentative d’épuisement d’un « monstre »

Melbourne dans la tête

Avec cette performance, Pauline Mahiou et Analia Pigre ont atteint le seuil de qualification pour les Championnats du monde en petit bassin à Melbourne en un peu plus d’un mois. Mais rien n’est encore concret. L’équipe de France rassemble au total 16 nageurs. Et par conséquent, la préférence est donnée à ceux qui ont la possibilité de participer à autant de compétitions que possible. Pour ces deux Catalans, il reste une dernière rencontre dimanche. Pour Pauline Mahie, qui a décroché samedi son deuxième titre individuel, ce sera sur le 200 m brasse. C’est vrai, c’est sur cette distance qu’elle s’est imposée première en 2019… Pour Analia Pigri ce sera sur le 100m papillon. Les deux dernières destinations sur le chemin de l’Australie…

Lire Aussi :  la France doit mieux lutter contre ce commerce illégal

Source

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Articles Liés

Back to top button