MotoGP : Lin Jarvis fait d’étonnantes confidences sur Fabio Quartararo et Toprak Razgatlioglu

En toute fin de saison, l’habituellement discret, pour ne pas dire secret, Lin Jarvis, l’homme de Yamaha, s’incline devant la confiance lors du grand prix. Il a déjà admis, mettant la société Iwata sur la liste noire, que Fabio Quartararo aurait dû avoir un nouveau moteur plus puissant cette année. Mais ce dernier n’a finalement pas été homologué car les Japonais n’ont jamais réussi à le fiabiliser… Voici la suite des saisons de Fabio Quartararo et d’un certain Toprak Razagatlioglu à couvrir…

Lin Jarvis vous voulez vider votre sac, ce que vous ne feriez probablement pas autrement. Manager général de l’équipe officielle Yamaha a fait sensation en MotoGP il y a quelques jours en ouvrant le dossier sensible du moteur M1. Maintenant, nous savons pourquoi en anglais Fabio Quartararo ils ont encore des mécaniciens de la saison dernière et cela ne reflète pas bien les compétences des ingénieurs d’Iwata qui sont presque à court même du projet 2023 sur lequel une entreprise européenne travaille dur…

Lire Aussi :  India Grangier : « Me voilà libre… » - Actualité

Une situation qui amène cet aveu Lin Jarvis : ” on ne s’attendait pas à ce que Fabio prenne une si grosse avance en première partie de saison à lire sur motorsport-total. ” Nous savions qu’il était un grand talent et qu’il pouvait tirer le meilleur parti de la moto. Mais nous pensions qu’il aurait plus de problèmes ajoute-t-il avant de terminer le compliment à la société Borgo Panigale : « Ducati avait déjà une moto très compétitive en 2021. Et le fait qu’il ait huit vélos à chaque entraînement, avec cinq ou six pilotes rapides, donne beaucoup d’informations. Le vélo a une très bonne électronique, est très avancé en termes d’aérodynamisme et possède un moteur très puissant. C’est le vélo le plus équilibré du plateau “.

Lire Aussi :  Compléter l'album Panini de la Coupe du Monde 2022 vous coûtera-t-il vraiment près de 1000 euros?

MotoGP, Lin Jarvis

Lin Jarvis : nous aurions dû offrir à Toprak Razgatlioglu une place dans l’équipe d’usine MotoGP

Nous vous le rappelons Yamaha En 2023, il n’y aura plus que deux motos sur la grille, et avec un seul pilote qui a largement prouvé sa compétitivité, à savoir Fabio Quartararo. On est donc loin du contingent Ducati et cela pose forcément des questions sur les décisions prises au sein de la marque. A commencer par ça Franco Morbidelli… Et c’est là que l’autre fait confiance Lin Jarvis…” Nous aurions dû offrir à Toprak Razgatlioglu une place dans l’équipe d’usine MotoGP en juillet 2021. ».

Puis il explique : mais sa mission était de remporter le championnat du monde de Superbike avant d’envisager d’autres options et alternatives. Et il n’y avait aucune garantie que Toprak se rendrait en MotoGP avant Franco Morbidelli ou qui que ce soit d’autre. Je suis convaincu que Toprak a un énorme potentiel. Nous le respectons beaucoup. Il a testé notre MotoGP, mais nous ne savions pas très bien “.

Lire Aussi :  Après France - Danemark (2-1) : Antoine Griezmann, le maestro est déjà chaud

Lin Jarvis terminé : ” Morbidelli était une opportunité prometteuse pour nous. En 2020, il était vice-président de notre équipe client avec trois victoires en GP. Nous l’avons donc choisi. Mais cela n’a pas fonctionné de manière satisfaisante jusqu’à présent “. Pour l’Italo-brésilien, le coup de semonce a été tiré. Pour le Turc, et ayant signé en WSBK R1 jusqu’à l’échéance, il doit désormais se concentrer sur la saison 2024 s’il pense au MotoGP chez lui. Yamaha ou ailleurs…

Image



Source

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Articles Liés

Back to top button