Michel Fugain contre Benjamin Biolay : la guerre n’en finit plus

L’interprète de “Fais comme l’oiseau” a une nouvelle fois eu du mal avec l’auteur-compositeur-interprète qu’il n’a jamais apprécié. Cela lui a permis de changer sa pièce.




par Marc Fourney

En 2008, Michel Fugain s'en prenait à la nouvelle génération de chanteurs dans une interview : >” title=”En 2008, Michel Fugain s’en prenait à la nouvelle génération de chanteurs dans une interview : “Menimcha, u erda bir nechta kichik ahmoqlar bor – va men so’zlarimni o’lchayman – ular hamma narsani qanday qilishni biladilar, hamma narsani biladilar. >>”/>
En 2008, Michel Fugain s’en prenait à la nouvelle génération de chanteurs dans une interview : “Je pense qu’il y a quelques petits cons là-bas – et je mesure mes mots – qui ont l’impression qu’ils savent tout faire, qu’ils savent tout. . ”
© SYSPEO/SIPA

Je me suis abonné 1€ 1er mois


Eces deux-là ne veulent pas travailler ensemble… Vendredi dernier sur l’antenne de SudInfo, Michel Fugain a redit qu’il n’était pas touché par la musique de Benjamin Biolay. “Cela ne me parle pas vraiment”, a-t-il répondu lorsqu’on l’a interrogé sur les paroles de son frère. Elle n’était pas partagée et a rapidement réagi sur les réseaux sociaux : « Ni moi ni moi n’aimons ce que vous faites, M. Michel Fugain, a laissé l’auteur de “Rends l’amour !” sur son compte Instagram. Mais depuis 2008, on vous ignore. par les médias, je n’ai pas à suivre.”

Lire Aussi :  Musée des beaux-arts de Montréal | Nouveau regard sur la Société d’art contemporain

Biolay fait référence à l’interview de Fugain à la RTBF à l’époque, où, sans enlever ses gants, il s’en prenait à la nouvelle génération, battant Benabar, Kali, Mathieu Chedid… « Je pense qu’il y a quelques cons. mesurer – ils pensent qu’ils peuvent tout faire, ils savent tout. Et ils ont tort, parce qu’ils savent très peu. Savent-ils que depuis des années, nous avons entendu des miracles? Ils comment se sentent-ils, ils nous laissent dans le cul? “Je ne sais pas faire un air. Ils ne savent pas parler d’autre chose que du nombril !” Avant de lever l’ordre : “Pour moi, Benjamin Biolay, c’est le pire…”

Lire Aussi :  Patrick Rambaud quitte l'académie Goncourt

LIRE AUSSI« Rebecca » : Benjamin Biolay trahit

Attaque gratuite

Biolay a évidemment très mal pris la critique, comme il l’a noté plus tard dans une interview. Salon de la vanité. “Quand on t’a trompé par Michel Fugain pour rien, tu ne comprends pas pourquoi tu le mérites…” Et il a dessiné qu’il n’était pas le dernier à s’en prendre à ses collègues à cause de son caractère “sanglant”, mais “jamais” la première.” “Je ne supportais pas, par exemple, le label de la nouvelle chanson française qu’on essaie de réunir des gens qui n’ont rien à voir les uns avec les autres…”

Lire Aussi :  Une chroniqueuse de "TPMP" arrive sur i24News à la tête d'une émission mensuelle

Et c’est sous cette étiquette que Fugain l’inclut, qui n’a jamais ménagé ses mots contre les nouveaux artistes qui l’irritaient et le tourmentaient. Quand certains d’entre eux lui ont rendu hommage dans un album de reprises, il n’était pas tendre Chante la vie, chante-lapour ses 50 ans de carrière, qui réunissaient à l’époque Slimane, Patrick Fiori, Corneille, Chimène Badi… “Ça a été désastreux, a-t-il jugé. Provence. Je n’y suis pour rien, ils auraient dû écouter les arrangements originaux. J’ai eu une bonne participation, mais j’ai dû faire l’intro de “Attention Mesdames et Messieurs” parce que personne n’était assez damné pour le faire ! »

LIRE AUSSIMichel Fugain, 50 ans de scène “flower power” dans Pluribus

Es-tu un peu en colère, Michelle Fugain ? Il ne me convainc pas. “Ce métier a fait de moi l’une des personnes les plus heureuses”, poursuit-il au quotidien à Marseille. Mais nous avons le droit d’exiger des générations futures qu’il soit de leur devoir de faire des choses pour les autres. Ils se regardent tous. Mais cela ne nous intéresse pas. Ils parlent d’eux-mêmes, mais ça dure dix minutes ! Les gens devraient s’y retrouver. Cela ne se produit pas dans les médias ou sur les pages des gens. Je les invite à parler le musicien…”


Source

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Articles Liés

Back to top button