Ligue A : le Narbonne Volley tout feu tout flamme face à Toulouse

Sur le parquet toulousain, les Narbonnais sont revenus avec une belle performance à gagner (3 sets à 1). Avant le début de deux semaines chargées, les Audois se sont calmés.

Samedi soir dernier, Narbonne avait la tête basse. Le moral dans les chaussettes après la défaite passionnelle face à Tours (0-3). Quatre jours plus tard, les visages ont retrouvé des couleurs, des sourires et surtout le parfum de la victoire. A Toulouse, les centurions ont relevé la tête et montré du haut niveau. Certes, leur performance depuis le début de la saison (3 sets à 1). Avant cette rencontre, les Audois n’avaient perdu que deux sets lors des quatre derniers matches face à cette équipe. Ils ont encore gagné hier soir, dans un premier set moyen (25-21). Puis la machine a démarré avec des joueurs qui ont retrouvé confiance et dynamisme (23-25, 22-25, 18-25).

Les coéquipiers de Willner Rivas empochent donc leur première victoire hors de leur arène et maintiennent leur séquence face à Toulouse (5 séries).

Nous avons un programme chargé devant nous

Mais maintenant, Audois doit se tourner vers l’avenir, et surtout vers le calendrier. Un programme composé de 5 rendez-vous en 15 jours. Juste ça. Qui plus est, la CEV Cup débute mardi prochain face à Sète (19h). Une équipe que l’équipe de Guillermo Falasca affrontera trois fois en l’espace de 8 jours.

Lire Aussi :  Des fontaines à eau pour les clubs amateurs

Les deux équipes se regardent en début de match (5-5). Dans la série au service de Martins Sene, Toulouse fait plusieurs pas en avant (9-6). Narbonne traîne, revient et repasse même devant (11-13). Le niveau du jeu est monté d’un cran, l’intensité monte à l’image du long échange réalisé par Vinicius Lersch da Silveira (15-15). Mais les locaux respirent un nouveau souffle, notamment grâce à Pothron et Cagliari (20-17). Et le même Daniel Cagliari boucle la manche avec le 7e point de son équipe (25-21).

Frustrés dans le premier set, Willner Rivas (3 points) et les Centurions se sortent les dents (2-7). L’astronaute tente d’éteindre le feu (6-7), mais Luca Vettori escalade un mur sur le bloc à deux reprises. Quentin Jouffroy s’y rend avec ses pompiers (13-18). Cagliari prend son équipe à bout de bras et la remet sur les rails (20-23). Et Narbonne a peur. La revanche locale se termine par une attaque de Danilo Gelinski (23-25).

Lire Aussi :  MotoGP Valence : le programme du dernier show à Ricardo Tormo

Les Toulousains ont mieux entamé le troisième set (12-7), et Victor Socié a tendu la main au Narbonnais pour changer la dynamique. Et ça marche (14-12). Compagnie. Toujours lui. Cette fois en service. Et Audois a marqué le but au meilleur moment (20-22). Déjà 17 points et Willner Rivas termine ce round de bravoure avec de superbes coups de bras (22-25).

Les grands soirs sont Willner Rivasa, 27 points

Les Centurions prennent alors les devants et ne sont plus qu’à un tour de la fin du match. Le scénario du premier set se répète, les deux équipes jouent sur le même tempo (9-9). Sauf que les Narbonnais sont agressifs. Nicolay Kolev se présente avec deux contres consécutifs (10-13), le Bulgare ajoute un as dans son sac (13-16). Audois accélère et creuse l’écart (16-20). Le capitaine, Danilo Gelinski, montre le chemin de la victoire (17-22), et comme un symbole, Willner RIvas marque le dernier point de cette rencontre (18-25).

Lire Aussi :  Mike Teunissen : «J'ai vécu de beaux moments avec Jumbo-Visma...»

Le joueur vénézuélien et ses 27 points permettent à son équipe de se relancer et de retrouver le goût de la victoire.

La carte à jouer

Toulouse 1
Narbonnais 3

à Toulouse (Salle André-Brouat). 987 téléspectateurs.
Arbitrage Messieurs Djadoun et Guillet.
Narbonne Il s’est imposé en 3 sets à 1 face à Toulouse (25-21, 23-25, 22-25, 18-25).

TOULOUSE : 4 as, 8 blocs, 56 attaques et 7 erreurs de service.
À partir de six : Pothron, Kartev, Chirivino (cap.), Sene, Cagliari, Jaguszewski. Liberté : Santucci.

NARBONNE : 6 as (Jouffroy 3, Rivas 1, Gelinski 1, Kolev 1), 12 contres (Kolev 5, RIvas 2, Vettori 2, Gelinski 2, Vasquez 1), 61 attaques (Rivas 24, Vettori 18, Lersch 8, Kolev 5, Jouffroy 3, Vasquez 1, Socié 1, Gelinski 1) et 11 erreurs de service.
À partir de six : Gelinski (cap.) (4 points), Vettori MVP (20), Rivas (27), Lersch da Silveira (8), Jouffroy (6), Kolev (11). Libéro : Ramon. Puis Gabin, Socié (1), Vasquez (2).

Source

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Articles Liés

Back to top button