L’essence de l’influence de la France à l’international ? La diaspora française !

Edito – La diaspora française existe. Plus de deux millions de personnes le font. Dispersés dans le monde, ils ont un dénominateur commun avec un fort sentiment d’appartenance à la France. Mais cette diaspora est-elle utile ? Est-elle impressionnante ? Quel est son avenir ?

Au 1er janvier 2022, le Quai d’Orsay répertorie 1,6 million de personnes inscrites au registre des Français résidant hors de France. La réalité est bien plus élevée : le nombre total de Français vivant à l’étranger est estimé à environ 2,5 millions. Définie comme des personnes dispersées dans le monde et liées par leur origine, la diaspora est une force pour leur pays. Si bien considéré…

Pourquoi la diaspora française est-elle utile à la France ?

Avant de parler d’impact, parlons d’utilisabilité. Pourquoi est-il utile que votre cousin ait créé une filiale d’une société française au Gabon, que votre belle-fille ait créé sa marque de vêtements en Inde ou que votre fils envisage d’étudier à Abu Dhabi ?

D’abord à l’économie française. En 2021, les revenus des avoirs français à l’étranger ont rapporté 54 milliards d’euros, selon la Banque de France. Non seulement que. Aujourd’hui, plus de 45 000 filiales d’entreprises françaises (comme votre cousine) existent dans le monde. En plus de créer de la richesse, ces entreprises emploient des millions de personnes et représentent un vivier d’opportunités d’affaires. Un solide réseau professionnel français existe à l’international et pourra un jour profiter à votre fils.

Ensuite pour la diplomatie. A l’heure où tout va si (trop ?) vite, les Français de l’étranger sont plus que jamais les porte-parole de la France. Et parfois plus efficace que les diplomates “Parce que contrairement aux diplomates qui sont soumis à la rotation diplomatique, ils ont une bonne et permanente connaissance du pays dans lequel ils sont fondés” Comme l’a souligné Eva Nguyen Binh, ancienne ambassadrice et présidente de l’Institut Franchise lors du débat Club France Initiative. De plus, dans un contexte mondial difficile, tout Français qui propose une invention, redémarre une activité ou investit met sa pierre à l’édifice. Ainsi, grâce à la marque de vêtements de votre belle-fille, dix femmes indiennes ont trouvé un emploi. Le lien entre la France et l’Inde se renforce.

Lire Aussi :  Olaf Scholz, le chancelier contraint de faire passer l'Allemagne en premier

Enfin, pour la culture. Un pays est une diaspora “Courtier de connaissances”. Les Français immigrés apportent leur culture avec eux. Sur le site, ils déballent leurs bagages, à savoir leur langue, leur mode de vie, leur éducation et leurs traditions. Dans le respect du pays d’accueil, la diaspora favorise ainsi Une histoire française. Et si la France est l’un des pays les plus visités au monde, n’est-ce pas – en partie – grâce aux valeurs culturelles véhiculées par sa diaspora ?

Une française tient un drapeau français en Espagne et sourit

Aujourd’hui, la France est-elle influente à l’international ?

Pour répondre à cette question, regardons les outils d’influence dont dispose aujourd’hui la France. Le pays dispose actuellement du troisième plus grand réseau diplomatique au monde, après les États-Unis et la Chine. Côté défense, la France dispose d’une force de dissuasion nucléaire et siège au Conseil de sécurité de l’ONU. C’est la sixième puissance économique et la première destination touristique au monde. Le pays est membre de plusieurs organisations politiques internationales. Ses réseaux culturels et éducatifs sont parmi les meilleurs au monde, comme en témoignent des centaines d’associations et de lycées français.

Oui la France pèse à l’international. Est-ce que sa diaspora est comme ça aussi ? Comme nous l’avons dit, il y a environ 2,5 millions de personnes dans la diaspora française dans le monde. Mais parfois la taille n’a pas d’importance. Au-delà d’un sentiment d’appartenance, chaque personne de la diaspora ne devrait-elle pas avoir un sentiment de considération et de valeur ? Eva Nguyen Binh explique : “Les gens doivent avoir envie de promouvoir leur pays, ils sentent qu’on les soutient, leur projet et leur statut d’immigrant”. Existe-t-il une prise en compte claire et formelle de la diaspora française ? Au vu de certains débats politiques, pas sûr…

Lire Aussi :  Au Portugal, une chercheuse tente d'expliquer le mystère des cadavres qui ne se décomposent plus

Le drapeau de la France flotte dans une nuit noire

Pour illustrer ce propos, prenons l’exemple de la diaspora chinoise la plus dynamique au monde. Les quelque 50 millions de Chinois à l’étranger contribuent largement au poids de la Chine sur la scène internationale. Justement non seulement par leur nombre mais aussi par leur considération, et la vraie stratégie se place autour du rôle de la diaspora. Il s’agit ici de “soft power” (la capacité d’influencer et d’orienter les relations internationales en sa faveur) ou, selon certains experts, de “hard power” (le pouvoir de percer, de pénétrer et de perforer l’environnement politique et informationnel d’une un pays cible. ) Comme l’a souligné Eva Nguyen Binh, la France n’est pas encore là pour nous. Promis : « Contrairement à d’autres pays, la France poursuit ses intérêts en essayant toujours de favoriser la compréhension et le dialogue entre les peuples et les cultures (…) » .

Pourquoi le rôle de la diaspora française est-il essentiel ?

Dans un monde qui se remet lentement d’une crise sanitaire avant de (peut-être) plonger dans une crise économique, il est illusoire de penser que la France puisse conserver un certain pouvoir d’influence sans trop d’efforts. En ce sens, le gouvernement français a présenté, début 2022, une vision de l’influence française jusqu’en 2050. Six points clés ont été évoqués : utiliser la langue française comme levier d’influence, attirer talents et étudiants étrangers, « industries culturelles et créatives », renforcer la présence des médias français, organiser des débats d’idées et s’appuyer sur les institutions internationales. « Renforcer notre politique d’influence est l’une des priorités à l’heure où nos concurrents en font un véritable instrument de puissance. L’influence est au cœur de guerres mondiales de plus en plus intenses.La ministre des Affaires étrangères et de l’Europe, Catherine Colonna, a insisté le 4 octobre.

Perspectives et mesures de la stratégie d'impact de la France
Perspectives et mesures de la stratégie d’impact de la France

Aux yeux du gouvernement ou dans les discours, le rôle implicite des Français de l’étranger est essentiel et inscrit. Qu’ils soient enseignants, artistes, entrepreneurs, journalistes, architectes, cuisiniers, membres d’ONG, diplomates ou étudiants (…), des millions de Français dispersés dans le monde sont en première ligne de toute décision d’influence politique. Poste à l’international. Votre cousine participera peut-être demain à un groupe de réflexion, votre fils rejoindra sûrement le nouveau campus de la Sorbonne à Abu Dhabi et y visitera le Louvre, et votre belle-fille exportera bientôt ses vêtements en Asie du Sud-Est avec le soutien de Business France (organisme qui aide les entreprises à évoluer sur les marchés internationaux).

Lire Aussi :  Kherson est "à nous", se félicite Volodymyr Zelensky, après l'entrée des forces ukrainiennes dans la ville

La France va-t-elle démultiplier son influence sur la scène internationale ?

Compte tenu de l’inflation, les budgets du ministère des Affaires étrangères pour 2023 sont en cours de révision. La bonne nouvelle, c’est que la masse salariale du Ministère augmente de 4%, si bien qu’en 2023 les ressources humaines à l’étranger seront renforcées, entre autres, par la création de postes dans la région Indo-Pacifique, mais aussi par l’accompagnement de bénévoles et d’agents : ” A part ces jeunes collègues qui font un travail important dans nos ambassades à l’international Trois millions d’euros sont prévus pour harmoniser la rémunération des agents de droit local, expliquait Catherine Colonna à l’Assemblée nationale début octobre.

Encore une bonne nouvelle, mission “Action extérieure de l’Etat” Son enveloppe passera à 3,218 milliards d’euros en 2023. Programme sur “Diplomatie culturelle et influence” Bénéficie de 11 millions d’euros supplémentaires pour atteindre 671,2 millions d’euros. Les réseaux culturels et éducatifs sont fortement soutenus à l’étranger. Seuls 28 millions d’euros étaient destinés à l’Institut français et environ 6 millions à l’Alliance française. En 2022, le budget alloué à Business France reste globalement inchangé, à environ 90 millions d’euros, auxquels s’ajouteront ses propres financements.

Les ambitions sont admirables, les budgets semblent prometteurs… Reste à savoir si la France continuera d’offrir à ses expatriés les moyens de faire rayonner le pays au-delà de ses frontières… mais surtout l’envie.



Source

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Articles Liés

Back to top button