le PSG premier de sa poule devant Benfica, si…

Après s’être qualifié pour les huitièmes de finale de C1 la semaine dernière, Paris doit désormais assurer sa première place à Turin mercredi (21h).

Pression maximale. S’ils ont déjà leur billet pour les huitièmes de finale de la prestigieuse Ligue des champions en poche, les Parisiens n’en ont pas encore fini. “Dieu sait, nous avons un match très important qui nous attend pour la première place du groupe. C’est une question très importante– insiste Christophe Galtier avant le match face à la Juventus mercredi (21h00) à Turin, lors de la sixième journée de la C1. Un match qui pourrait avoir un fort impact sur la suite de la saison. Un tournant. Le leader du groupe H est assuré d’éviter un autre 8e, dont le Bayern, Chelsea ou Manchester City. Bourreau des Parisiens l’an dernier dans la même phase de la compétition, le Real Madrid, qui se déplacera mercredi au Celtic, peut également faire partie de ces vainqueurs de groupe. Il faut l’éviter, même s’il y a du bon dans le second (Naples ou Liverpool, Inter Milan, Borussia Dortmund…). Cependant, il n’y a pas de mal à se simplifier la vie, c’est clair.

Les faits du problème sont assez simples : en surclassant Benfica à Turin au Maccabi Haïfa mercredi, les deux équipes sont actuellement 11-11 en tête du groupe H, avec le PSG devant la Juve et le Maccabi (3 points). parmi les premiers du tirage au sort de lundi prochain. Le match 8 se jouera les 14/15 et 21/22 février avec le match aller et le match retour les 7/8 et 14/15 mars. Moins performant que le Portugais, la deuxième place se profilerait à l’horizon.

Lire Aussi :  Ligue 1, 13e journée - Lens bat Toulouse (3-0) et revient à deux points du PSG, triplé pour Loïs Openda

Et si les deux co-leaders du groupe H obtenaient le même résultat ? S’il y a égalité entre les deux clubs, c’est simple : Paris remporte la coupe avec une meilleure différence de buts (+8 à +4), sachant que les matches en tête-à-tête ne permettent pas de trancher entre les Parisiens et les Lisboètes. . 1-1 dans les deux matchs.

Une victoire à Turin devrait suffire

Si les deux équipes gagnent ou perdent en même temps, la situation se complique. Dans tous les cas, vous devez sortir la calculatrice. S’il le fallait, le champion de France repartirait tout de même avec un gros avantage, notamment grâce au carton contre Haïfa mardi dernier (7-2). Du coup, on peut être sûr qu’une victoire du PSG favorisera l’issue dans le Piémont, à moins que Benfica n’ait quatre buts d’avance sur Paris. Relativement peu probable, mais pas impossible. Enfin, si les deux équipes ont le même nombre de points et la même différence de buts, les critères sont les suivants, dans cet ordre, comme expliqué dans le règlement de l’UEFA : plus de buts marqués dans chaque match de groupe, le plus de buts à l’extérieur. buts marqués dans tous les matches de groupe, le plus de victoires dans tous les matches de groupe et enfin “points disciplinaires cumulés les plus bas sur la base des cartons jaunes et rouges reçus par les joueurs et les managers uniquement dans tous les matches de groupe (carton rouge = 3 points, jaune = 1 point, suspension pour deux jaunes = 3 points)“.

Lire Aussi :  Eliote Ponchon : « Je ne compte pas me laisser faire » - Actualité

A noter qu’il en va (presque) de même avec la Juventus Turin, qui s’enferme dans une bataille à distance avec le Maccabi Haïfa pour la troisième place, ce qui reviendrait à rejoindre les huitièmes de finale de la Ligue Europa. Les deux clubs sont côte à côte avec trois points chacun. La seule différence est que les Israéliens seraient assurés d’avancer s’ils avaient le même nombre de points que la Vieille Dame. Et cela grâce au but marqué lors de leur défaite 3-1 à Turin. Ils ont gagné 2-0 à domicile. Néanmoins, il y a des problèmes à tous les niveaux. Ça promet…

Lire Aussi :  Esprit de 2018, es-tu là ? / Mondial 2022 / Gr. D / France-Danemark (2-1) / SOFOOT.com

Les scénarios qui offrent au PSG la première place:
– Si le PSG fait mieux que Benfica
– Si les deux matches de groupe se terminent par des résultats à parité (dans ce cas, Paris conserverait son avantage sur les Portugais en termes de différence de buts)
– Si le PSG et Benfica gagnent ou perdent en même temps, selon la différence de buts (+8 pour les Parisiens avant la sixième journée de C1, +4 pour les Lisboètes). En cas d’égalité, le nombre de buts marqués est l’arbitre de la paix (14-10), suivi des buts à l’extérieur (jusqu’à présent 4-3). En dernier recours, l’UEFA considérerait le nombre de cartons jaunes et rouges.

Les scénarios qui condamneront le PSG à la deuxième place:
– Benfica fait mieux que le PSG
– Les deux équipes gagnent ou perdent en même temps et Benfica récupère son déficit en termes de différence de buts, de buts marqués, de buts marqués à l’extérieur ou termine avec moins de cartons/expulsions.

Source

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Articles Liés

Back to top button