International. La Corée du Nord lance quatre nouveaux missiles vers la mer Jaune

La Corée du Nord a tiré quatre missiles à courte portée vers la mer Jaune, a annoncé samedi l’armée sud-coréenne, à la suite d’une attaque au missile record depuis Pyongyang cette semaine. L’armée sud-coréenne a détecté le lancement samedi “de Donglim dans la province de Pyongan du Nord vers la mer de l’Ouest, entre 11h32 et 11h39 ce matin”, ont indiqué les chefs d’état-major sud-coréens dans un communiqué. Un nom pour la mer Jaune.

>> A lire aussi : Attaque de missile par la Corée du Nord : “Il faut arrêter de croire que ce ne sont que des provocations”

Leur “distance de vol a été détectée à environ 130 km, à une altitude d’environ 20 km et à une vitesse de Mach 5”, ajoute le communiqué. Mach 5 est cinq fois la vitesse du son.

Lire Aussi :  Un ancien international français compare les tensions au sein des Diables rouges à l’épisode de Knysna en 2010

Un bombardier américain participera aux exercices aériens sud-coréens ce samedi

Peu avant, l’armée sud-coréenne avait annoncé samedi après-midi la participation du bombardier lourd supersonique américain B-1B aux vastes exercices aériens menés conjointement par Séoul et Washington en Corée du Sud. Le B-1B est un bombardier supersonique que l’US Air Force décrit comme “l’épine dorsale de la force de bombardement à longue portée américaine”.

La Corée du Nord considère son déploiement comme une “menace importante” dans le contexte des manœuvres avec la Corée du Sud, a déclaré à l’AFP Ahn Chan-il, expert des questions nord-coréennes. Les exercices aériens « Vigilante Storm », qui ont débuté le 31 octobre, sont les plus importants jamais menés conjointement par la Corée du Sud et les États-Unis.

Lire Aussi :  UPS finalise le rachat de BOMI, fournisseur international de services de logistique de la santé » La lettre économique et politique de PACA

Initialement prévus vendredi, ils ont été prolongés jusqu’à samedi suite à une vague de tirs de missiles par la Corée du Nord ces derniers jours, et notamment un lancement de missile balistique intercontinental (ICBM) en mer vers le Japon.

Vendredi soir, l’armée sud-coréenne a annoncé avoir déployé environ 80 avions furtifs F-35A après avoir détecté 180 avions de chasse survolant l’espace aérien nord-coréen, dernier épisode d’une escalade dramatique des tensions dans la péninsule coréenne ces derniers jours. .

Une trentaine de missiles ont déjà été tirés mercredi et jeudi

Les Etats-Unis ont condamné vendredi les tirs répétés de missiles de la Corée du Nord, qui, selon eux, “tournent en dérision” le Conseil de sécurité de l’ONU, avec la complicité de la Russie et de la Chine, alliées de Pyongyang.

Lire Aussi :  Vladimir Poutine prédit un système de paiement international basé sur la blockchain

>> A lire aussi : Corées : La tension monte en flèche avec la salve de missiles de Pyongyang

Pyongyang a tiré une trentaine de missiles mercredi et jeudi, terminant sa course près des eaux territoriales du Sud pour la première fois depuis la fin de la guerre de Corée en 1953. Le président sud-coréen Yun Suk-yeol a parlé d'”agression territoriale virtuelle”. La Corée du Nord avait déjà révisé sa doctrine nucléaire en septembre pour permettre des frappes préventives contre le régime de Kim Jong Un en cas de menace existentielle.

La nouvelle doctrine stipule que si le “système de commandement et de contrôle” nucléaire de la Corée du Nord est “menacé par une attaque par des forces hostiles, une frappe nucléaire serait lancée automatiquement et immédiatement”.

Source

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Articles Liés

Back to top button