Hausse des prix de l’énergie. Jusqu’à quand s’applique le bouclier tarifaire ? On vous répond

À la lumière de la hausse historique des prix de l’énergie suite à l’invasion de l’Ukraine par la Russie, Marie nous a posé une question : « Jusqu’à quand le bouclier tarifaire est-il appliqué en France ? » Ouest de la France te répond

Bonne question Marie. Mais au fait, qu’est-ce qu’un bouclier tarifaire ? Il s’agit d’une mesure mise en place par le gouvernement et destinée à geler la hausse des prix de l’énergie. Et pour vous répondre, ce fameux bouclier sera bel et bien renouvelé l’année prochaine, en 2023. Il avait déjà été prolongé jusqu’en décembre 2022 pour le gaz et jusqu’au 1euh Février 2023 pour l’électricité.

La Première ministre, Elisabeth Borne, a annoncé la nouvelle le 14 septembre dernier, lors d’une conférence de presse à Matignon.

Lire Aussi :  le Parlement valide la désignation de Luc Rémont comme futur PDG

Contenir la hausse des prix de l’énergie

Cette extension du bouclier tarifaire comprendra une augmentation limitée des tarifs du gaz et de l’électricité de 15 % pour les ménages, les petites entreprises et les petites communes. “Nous limiterons ainsi les hausses de prix à 15% pour le gaz en janvier 2023 et 15% pour l’électricité en février 2023”, dit Élisabeth Borne.

Pour rappel, en 2022, la hausse des tarifs de l’électricité pour les particuliers avait été bloquée par le gouvernement à 4% et les prix du gaz gelés au niveau d’octobre 2021.

Lire aussi : CARTE. Crise énergétique : à l’approche de l’hiver, combien de réacteurs sont fermés en France ?

Pour quelles économies spécifiques ?

Selon le Premier ministre, « ces augmentations se traduiront par une augmentation moyenne des factures d’environ 25 euros par mois pour les ménages qui se chauffent au gaz, au lieu d’environ 200 euros par mois sans protection tarifaire ; et une augmentation moyenne d’environ 20 euros par mois pour les foyers qui se chauffent à l’électricité, au lieu de 180 euros par mois, sans bouclier tarifaire”.

Lire Aussi :  Recycler 100 % des métaux, un objectif atteignable ?

Combien cela coûtera-t-il à l’Etat ? Le coût de ce nouveau bouclier tarifaire est de seize milliards d’euros nets pour les finances publiques (onze milliards pour le gaz et cinq milliards pour l’électricité) en 2023.

Lire aussi : Gaz, électricité… Comment faire des économies d’énergie ? Posez vos questions à deux experts de l’Ademe

Qu’en est-il des contrôles énergétiques ?

En plus du bouclier tarifaire, un soutien a été lancé pour aider les plus modestes, avec des chèques énergie de 100 ou 200 euros qui seront versés en fin d’année à 12 millions de foyers. C’est deux fois plus de bénéficiaires que jusqu’à présent.

Lire Aussi :  Le soulagement s'impose après le rapport sur l'emploi américain - 06/01/2023 à 18:20

Ces chèques exceptionnels s’ajoutent aux chèques énergie, qui sont versés annuellement depuis 2018 aux ménages modestes. Un premier chèque exceptionnel, d’un montant de 100 euros, avait déjà été versé en décembre 2021 pour faire face à la hausse des prix de l’énergie.

Cette aide matérielle permet de régler les factures de tous les types d’énergie (gaz, électricité, fioul ou bois de chauffage) et de couvrir certaines dépenses liées au renouvellement énergétique.

Source

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Articles Liés

Back to top button