Georges Engel au Conseil ‘Éducation, jeunesse, culture et sport’ à Bruxelles

Dans le cadre de la présidence tchèque du Conseil de l’Union européenne, le ministre des Sports Georges Engel a participé à la section “Sports” du Conseil “Éducation, jeunesse, culture et sports” (EJCS).

Lire Aussi :  Cristiano Ronaldo, Lucas Hernandez, Thuram, Ochoa, Ounahi, Isco : Les 7 infos mercato de mercredi

  1. (de gauche à droite) João Paulo Correia, secrétaire d'État portugais à la Jeunesse et aux Sports ;  Thomas-Răzvan Moldovan, Secrétaire d'Etat, Ministère des Sports de Roumanie ;  le ministre des Sports Georges Engel ;  Vladimír Balaš, ministre tchèque de l'Éducation, de la Jeunesse et des Sports

    (de gauche à droite) João Paulo Correia, secrétaire d’État portugais à la Jeunesse et aux Sports ; Thomas-Răzvan Moldovan, Secrétaire d’Etat, Ministère des Sports de Roumanie ; le ministre des Sports Georges Engel ; Vladimír Balaš, ministre tchèque de l’Éducation, de la Jeunesse et des Sports

  2. (de gauche à droite) le ministre des Sports Georges Engel ;  Mariya Gabriel, commissaire de la Commission européenne pour l'innovation, la recherche, la culture, l'éducation et la jeunesse

    (de gauche à droite) le ministre des Sports Georges Engel ; Mariya Gabriel, commissaire de la Commission européenne pour l’innovation, la recherche, la culture, l’éducation et la jeunesse

  3. (de gauche à droite) Jiri Welsch, basketteur international tchèque ;  Ministre des Sports Georges Engel

    (de gauche à droite) Jiri Welsch, basketteur international tchèque ; Ministre des Sports Georges Engel

  4. (de gauche à droite) Aleksander Čeferin, président de l'UEFA ;  Ministre des Sports Georges Engel

    (de gauche à droite) Aleksander Čeferin, président de l’UEFA ; Ministre des Sports Georges Engel

  5. (de gauche à droite) Jurgita Šiugždinienė, ministre de l'Éducation, des Sciences et des Sports de Lituanie ;  Thomas-Răzvan Moldovan, Secrétaire d'Etat, Ministère des Sports de Roumanie ;  le ministre des Sports Georges Engel ;  Vladimír Balaš, ministre tchèque de l'Éducation, de la Jeunesse et des Sports ;  Jakob Forssmed, ministre suédois des Affaires sociales

    (de gauche à droite) Jurgita Šiugždinienė, ministre de l’Éducation, des Sciences et des Sports de Lituanie ; Thomas-Răzvan Moldovan, Secrétaire d’Etat, Ministère des Sports de Roumanie ; le ministre des Sports Georges Engel ; Vladimír Balaš, ministre tchèque de l’Éducation, de la Jeunesse et des Sports ; Jakob Forssmed, ministre suédois des Affaires sociales

La réunion des ministres des sports de l’UE a été l’occasion pour les ministres de répondre à la question posée lors du débat politique : “Les crises du passé récent peuvent-elles représenter une opportunité pour le développement futur du sport ?”. Georges Engel a rappelé que les crises économique, sanitaire et environnementale, ainsi que la guerre en Ukraine, ont prouvé l’importance du sport dans nos sociétés comme élément de santé physique et mentale et de cohésion sociale. Le ministre a également souligné que le sport est un outil efficace pour créer une Europe plus forte et plus résiliente.

Le Conseil a également donné aux ministres l’occasion d’adopter des conclusions sur les infrastructures sportives durables et accessibles.

Entre autres, suite au compte-rendu de la dernière réunion de l’AMA à Montréal, la future présidence suédoise a présenté ses priorités dans le domaine du sport. Ces priorités seront liées à la gouvernance du sport, à la lutte contre le dopage et à la promotion des activités physiques. La délégation néerlandaise a ensuite évoqué la question du respect des droits de l’homme dans le cadre de l’attribution des grands événements sportifs. Georges Engel a indiqué que le Luxembourg, qui siège actuellement au Conseil des droits de l’homme de l’ONU, soutient toute initiative visant à obtenir des engagements fermes pour garantir le respect des droits de l’homme.

Lors du déjeuner de dialogue structuré devant le Conseil, les ministres des sports ont évoqué le manque de spécialistes qualifiés en éducation physique dans l’enseignement scolaire formel. Ce fut l’occasion pour Georges Engel de partager quelques exemples de bonnes pratiques au Luxembourg : par exemple, le nouveau diplôme pour les éducateurs dont la formation intègre l’activité physique dans leur action éducative et sociale, le rôle du LASEP, le soutien des campagnes “The Move” . , “Go to Sport”, “Wibbel an Dribbel” ou la philosophie du “Lëtzebuerg lieft Sport”.

Le ministère des sports informe

Source

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Articles Liés

Back to top button