F1 – Sergio Pérez et Charles Leclerc frustrés par les consignes non respectées chez Red Bull-Max Verstappen et Ferrari

Les championnats pilotes et constructeurs sont déjà décidés. Mais la soif de victoire, d’être la plus haute possible, est plus forte que tout chez les pilotes. Un nouvel exemple a été la course de distance entre Sergio Pérez et Charles Leclerc pour la 2e place à Interlagos. Depuis que Max Verstappen a remporté le titre, les deux hommes ont mis cet objectif en tête de leur “to-do list”.

Alors que le Mexicain devançait Monaco de 6 points avant le Grand Prix de Sao Paulo (284 points contre 278 points), les deux hommes se rendent à Abu Dhabi parfaitement à égalité avec 290 points. Au tableau, Leclerc a l’avantage du nombre de victoires (3 contre 2).

Grand Prix de Sao Paulo

Bonus-Malus : Russell d’une main de maître, Leclerc à la force du poignet

IL Y A 4 HEURES

Leclerc a terminé la course à la 4e place après une fantastique remontée du fond de grille au 7e tour. Pérez, qui se bat depuis longtemps pour le podium, a payé cher la stratégie de rouler en pneus médiums pour sa dernière apparition. Symboliquement, les deux hommes ont terminé juste derrière leur coéquipier et leurs équipes n’ont pas changé de position lorsqu’ils en ont discuté.

Pérez : “Max a montré qui il est vraiment”

Dirigez-vous vers Red Bull. Verstappen, après être entré en collision avec Lewis Hamilton dans le même tour 7, s’est arrêté et a remonté le peloton non sans difficulté. Grâce à la voiture de sécurité, il était dans le top 4-5, batavia a profité de l’inquiétude de Pérez et l’a dépassé au 67e tour avec la décision de l’équipe. La mission du double champion du monde était de dépasser Fernando Alonso et Charles Leclerc afin de priver Monaco des gros points.

Lire Aussi :  Mondial Qatar - Qui est Mario Ferri, l'envahisseur entré sur la pelouse avec un drapeau LGBT durant Portugal-Uruguay ?

Changez de position si MV1 échoue dans sa mission. C’était l’instruction donnée à Red Bull. Propre et net pour tout le monde. Sauf que Pérez n’a jamais vu la couleur de cette 6e place et des 8 points qui vont avec. Malgré son échec, Verstappen a conservé le 6e strapontin. Ce qui a provoqué la colère des Mexicains.

Merci les gars, merciPérez lâcha avec colère.Je suis désolé Checo. Nous en ferons rapport après la compétition“, répondit Christian Horner. Puis Pérez a commis son péché de lèse-majesté.”Max a montré qui il est vraiment“Ambiance, ambiance. A”Checo est une légende“C’est un long chemin depuis le Super Max de l’an dernier jusqu’à Abu Dhabi.

Pérez s’est calmé et s’est présenté au micro de Canal + pour rendre compte de sa course. S’il était plus diplomate, son incompréhension était tout aussi importante. “Je suis surpris. Ils m’ont demandé de les laisser partir pour qu’ils puissent récupérer Charles. Mais il a dû rendre le poste, j’ai été très surpris.”

Lire Aussi :  Les notes de la 12e journée de Ligue 1 / Ligue 1 / J12 / SOFOOT.com

Ensuite, les anciens McLaren, Force India et Racing Point sont passés à ESPN et DAZN. Pour les plus croquants. “Je ne sais pas ce qui s’est passé, surtout après ce que je lui ai fait. Je ne comprenais pas les raisons qui l’avaient poussé à faire ça. Je pense que s’il a deux titres mondiaux, c’est grâce à moiMax Verstappen a ensuite assuré à Canal+ quevolontairement désobéi“mais c’était”il a expliqué à Perez“, il a promis de l’aider lors du dernier Grand Prix.

Leclerc reste déçu de Ferrari

L’ambiance n’était guère meilleure chez les Reds. Charles Leclerc a vécu la même frustration que Pérez. Après sa folle ascension de la dernière à la 4e place, le pilote monégasque à deux reprises – après que la voiture de sécurité a continué au 60e tour – a demandé à la Scuderia de changer de position. Et là non plus il n’y a rien.

En colère mais capable de se contenir, le CL16 l’a joué paisiblement devant le micro de Canal+. Mais le lapsus verbal n’est pas allé loin, c’est-à-dire les excréments du pilote Ferrari. “Non, mais c’est ce que nous avons dit avant la course, donc ce n’est pas ce à quoi je m’attendais… Mais ça l’est. Les circonstances étaient particulières… allez.”

Lire Aussi :  Une ancienne assistante de Nasser Al-Khelaïfi a saisi le conseil des prud'hommes, beIN dénonce une tentative de chantage

La présence d’Alonso, flashé par Ferrari dans la finale du Grand Prix, a été ravivée, Leclerc a pris sur lui de ne pas gâcher cette belle journée de course pour sa part.

Je n’en veux plus… Il (Sainz) a fait une très bonne course, il a aussi eu des problèmes. Nous méritions tous les deux cet endroit. Il était devant moi, l’équipe a décidé de ne pas faire le “swap” (échange). C’est comme. (…) Alors voilà, on limite l’échappée dans une course qui n’a pas été facile. Ma déception était dans le feu de l’action, maintenant il faut penser à Abu Dhabi et essayer de récupérer le plus de points possible..”

Carlos Sainz a donné une autre version de l’incident. L’Espagnol a expliqué à Canal+ qu’il n’avait jamais reçu de message radio lui demandant de laisser passer Leclerc. La fin de saison risque d’être tendue pour Ferrari.

Grand Prix de Sao Paulo

Chaos à Interlagos : Verstappen et Hamilton s’affrontent, Leclerc en retrait

IL Y A 9 HEURES

Grand Prix de Sao Paulo

Russell frappe enfin, Mercedes applaudit

HIER A 20H07

Source

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Articles Liés

Back to top button