« Ecorama. Les prix du pétrole baissent… Baisse durable ? ». L’édito de Charles SANNAT

Mes coquines chéries, mes coquines chéries,

Comme tous les lundis, j’étais sur Ecorama avec David Jacquot où l’on parlait de la tendance baissière du prix du pétrole ces derniers jours.

Une baisse importante sur laquelle il est toujours intéressant de revenir, car actuellement il existe de vrais facteurs baissiers qui vont peser au moins quelques jours sur les cours.

Explications

1/ La « situation de contagion »

La psychose est telle que le marché de l’or noir est entré dans une situation de contango depuis vendredi dernier.

Techniquement, cela signifie que le prix payé pour un pétrole livrable ultérieurement est supérieur au prix d’une livraison immédiate. Lorsque les prix de portage sont plus chers que les prix à terme, cela est généralement synonyme de déséquilibre du marché dû à une demande affaiblie ou à une offre surabondante.

2/ Les prix du pétrole baissent alors que le risque d’escalade en Ukraine s’éloigne

Les prix du pétrole ont commencé à baisser jeudi alors que l’OTAN et Washington ont contredit les allégations de Kiev concernant une attaque de missiles russes contre la Pologne, car il semble qu’il s’agisse d’un missile ukrainien qui est tombé sur la Pologne, tuant deux Polonais dans le processus. Le prix du pétrole a chuté alors que les craintes d’une extension du conflit en Europe avec cette histoire de missile sur la Pologne se sont apaisées.

Lire Aussi :  L'Inde sera bientôt la nouvelle usine du monde devant la Chine

3/ La demande chinoise inquiète

C’est certainement, à l’heure actuelle, le principal facteur qui explique la baisse des prix, et c’est aussi ce qui peut conduire à des prix plus bas, bien plus bas, et sans que les prix du pétrole ne deviennent négatifs comme en mars 2020 pendant la période généralisée et mondiale. confinement Si la Chine va beaucoup plus loin dans ses confinements, il serait possible de voir le prix du baril à 30 dollars. Le marché reste donc particulièrement préoccupé par la demande chinoise alors que le nombre de cas de coronavirus atteint son plus haut niveau depuis mai et que Pékin est sous verrouillage.

4/ Le spectre du ralentissement économique et de la hausse des taux d’intérêt

“Certains experts estiment que les marchés sont plus préoccupés par le ralentissement de la demande induit par le resserrement monétaire brutal de la banque centrale américaine.” En Europe, la récession est déjà là et elle a depuis longtemps cessé d’être un risque mais une réalité, alors que Christine Lagarde, présidente de la BCE, déclarait que les taux remonteraient encore et pour longtemps ! Ce qui déprime un peu plus l’économie et donc la consommation de pétrole.

Lire Aussi :  La grande distribution en pleine révolution en Afrique

5/ Facilité des relations entre les États-Unis et l’Arabie Saoudite

Bien que les relations entre les États-Unis et l’Arabie saoudite soient très tendues, il semble que nous nous dirigeons vers une normalisation diplomatique et c’est assez logique.

Les Saoudiens restreignent la production de l’OPEP. L’embargo russe sur le pétrole approche à la fin du mois et il y aura une pénurie de barils… seuls les Saoudiens peuvent mettre rapidement sur le marché ce qui pourrait manquer du côté russe.

“Certains opérateurs du marché estiment désormais très probable qu’en échange de l’ouverture de Washington, l’Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP) et ses alliés réunis au sein de l’OPEP+ augmentent leur production lors de leur prochaine réunion du 4 décembre. .

Lire Aussi :  Donner ou revendre… l’économie circulaire solidaire menacée par les sites de vente d’occasion

Il est tard, mais tout n’est pas perdu.

Sois prêt!

Charles SANNAT

“Insolentiae” signifie “impertinence” en latin
Pour m’écrire [email protected]
Pour écrire à ma femme [email protected]

Vous pouvez également vous inscrire à ma newsletter mensuelle « STRATÉGIES » qui vous permettra d’aller plus loin et dans laquelle je partage avec vous des solutions concrètes à mettre en œuvre pour préparer le monde d’après. Ces solutions s’articulent autour de la démarche PEL : patrimoine, emploi, localisation. L’idée est de partager avec vous les moyens et les méthodes pour mettre en action votre résilience personnelle et familiale.

“Pour étouffer les révolutions pacifiques, on rend les révolutions violentes inévitables” (JFK)

« Il s’agit d’un article ‘presslib’, c’est-à-dire libre de reproduction intégrale ou partielle tant que ce paragraphe est reproduit ci-dessous. Insolentiae.com est le site où Charles Sannat s’exprime au quotidien et propose une analyse impertinente et sans concession de l’actualité économique. Merci d’avoir visité mon site. Vous pouvez vous abonner gratuitement à la newsletter quotidienne sur www.insolentiae.com. »

Source

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Articles Liés

Back to top button