Compléter l’album Panini de la Coupe du Monde 2022 vous coûtera-t-il vraiment près de 1000 euros?

C’est la même histoire tous les quatre ans : terminer l’album Panini World Cup semble être un rêve impossible. Trop cher, trop aléatoire… On vous dévoile les secrets des stickers les plus célèbres de France.

En 1961, à Modène, en Italie, Giuseppe et Benito Panini ont une idée géniale. Les deux frères, marchands de journaux, décident de vendre des petites photos de footballeurs. Il est livré avec un tube de colle et un album dans lequel les ranger. Les collections Panini sont nées.

En 1970, grâce à l’apparition de l’image autocollante, le marché devient mondial. Et surtout, il est très apprécié dans les aires de jeux. Surtout tous les quatre ans, pendant la Coupe du monde. Le prochain débute le 20 novembre au Qatar, et tous les fans des petits autocollants font déjà la queue pour tenter de finir leur album.

994€ pour finir l’album ?

C’est une des clés du succès des photos Panini la relative rareté de certaines images. Et cela semble nécessiter un certain soulagement financier. Il y a quelques semaines, un mathématicien anglais calculait que terminer l’album Coupe du monde 2022 coûterait… 994 € ! Compte tenu du prix du pack de cinq autocollants, qui a presque doublé depuis la Coupe du monde 2014, et du manque d’images très aléatoires dans les packs, le chiffre est logique. Il s’agit pourtant d’une “fausse rumeur”, affirme Isabelle Fillon, responsable marketing et communication de Panini, qui réfute ce calcul.

Lire Aussi :  Rugby. La France meilleure équipe du monde si elle bat l'Afrique du Sud ? Ibanez répond

Valeur d’échange

Lors de son calcul, le mathématicien a oublié un élément essentiel qui fait la renommée des cartes Panini : l’échange. Greg Jousset, collectionneur et créateur du podcast « Potes cartes », comme beaucoup d’autres, a découvert sa passion très jeune : « Ça a commencé chez Paninis, en troquant sur la cour de récré. Nous avons collectionné enfants, maintenant nous sommes adultes. et nous collectionnons toujours les albums.”

Isabelle Fillon rappelle également que l’entreprise “a créé des outils gratuits pour que les fans se connectent entre eux”, comme l’application Panini Collector. Il y a aussi des comptes spéciaux sur Twitter, des groupes Facebook avec des sujets bien précis, où l’entraide prévaut. Mais pour entrer, “il faut s’engager, ça va au-delà de l’achat, il faut montrer qu’on est un vrai collectionneur”, prévient Greg Jousset.

Son conseil pour finir l’album : “The Last Stickers, c’est une référence sur un gros forum d’échange” !

Et si le remplacement ne suffit pas, il y a toujours la possibilité de commander les autocollants manquants directement sur le site Panini. Dès lors, le mythe de l’album Panini, selon lequel il ne finira jamais, serait-il sans fondement ? “Il n’y a pas de mauvaise foi de notre part, il y a une promesse d’arrêter la collection”, assure Isabelle Fillon. “D’habitude on arrive à bien finir les albums, explique Greg Jousset, commander les stickers manquants reviendra toujours plus cher, mais c’est un plaisir de les échanger.”

Lire Aussi :  Angel Di Maria a déjà choisi son prochain club
Capture d'écran du site Panini
Capture d’écran du site Panini © Panini

“un à la fois”

La seule inconnue restante vient de la nouveauté proposée par Panini cette année : des cartes rarissimes, les « one of one ». Une carte unique qui peut augmenter la cote de certains autocollants à long terme. Mais contrairement au commerce de cartes aux États-Unis, en particulier dans le monde du baseball, les autocollants Panini n’ont pas de réelles implications financières. “Pour les gosses, c’est encore un principe de carte à carte. Pour l’instant, la rareté n’est que l’état et l’ancienneté”, rappelle Greg Jousset. Le comportement des collectionneurs avec ces nouvelles cartes “un pour un” déterminera s’ils seront ou non référencés sur le marché des vignettes à l’avenir.

Lire Aussi :  Ligue A : le TVB joue un mauvais "Tours" à Narbonne

Aux États-Unis, ces cartes peuvent atteindre des sommes importantes si elles n’ont pas été insérées…

Il faut donc privilégier l’échange pour arriver au bout de l’album Coupe du monde Panini 2022. Si vous n’êtes pas prêt à saisir votre maison pour l’achever, vous devez trouver une bonne stratégie, montrer vos références pour rejoindre les collectionneurs. clubs et surtout… Amusez-vous. Car, comme le rappelle Greg Jousset, les cartes et les stickers sont “bien plus qu’un morceau de carton”.

Source

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Articles Liés

Back to top button