Adrien Quatennens convoqué devant le tribunal le 13 décembre pour un «plaider-coupable»

Insoumis est convoqué au tribunal de Lille sur la base d’un apparent plaidoyer de culpabilité.

Adrien Quatennens a été convoqué au tribunal de Lille le 13 décembre dans le cadre d’un plaidoyer de culpabilité préliminaire (CRPC) dans une affaire de violences sur son ex-femme, a rapporté lundi l’AFP, confirmant BFMTV.

Procédure simplifiée

Cette procédure simplifiée est offerte aux plaignants qui ont commis des infractions mineures en admettant une cause probable. Dès lors, Adrien Quatennens est convoqué auprès du procureur de la République, qui peut alors soumettre “une ou plusieurs amendes et/ou amendes après confirmation que la personne en question plaide coupable“, définit la gestion de l’état. L’affaire est ensuite transmise à un juge pour enregistrer une décision.

Lire Aussi :  Qatar 2022 : Un petit tour et puis s'en va : la France peut-elle échapper à la malédiction du champion du monde ?

Adrien Quatennens a été démis de ses fonctions de coordinateur de La France insoumise depuis le 18 septembre dernier après la divulgation des publications. Chaîne oiseau de s’être vu offrir des menottes par son ex-partenaire pour violence domestique. Mi-septembre, le parquet de Lille a ouvert une enquête préliminaire.Politique de sanction préventive pour le traitement de la violence domestique.»

Lire Aussi :  des scènes de liesse dans toute la France après la qualification historique du Maroc en quarts

VOIR ÉGALEMENT – Adrienne Quatennens : pour Sandrine Rousseau “c’est à elle de prouver aux femmes battues en quoi son retour en politique servira ce combat”

Les faits de la persécution ont été éliminés

Une seconde clause a alors été posée, lorsque Céline Quatennens a témoigné au commissariat le 26 septembre qu’elle “Il a voulu changer ses deux gants pour se plaindre“, identifié avec le député. “Il a mentionné trois faits distincts, dont deux très récents, et il s’est finalement plaint“, selon une source proche du dossier.

Dans un communiqué publié sur Twitter, l’élu LFI a reconnu les violences faites à son épouse. En particulier, il a admis qu’il avaitsuccès“, il y a “un ans“, “dans une situation tendue et agressive“, ils prétendent avoir”Il a profondément regretté cette décision.“Selon BFMTV, le parquet a retenu les gifles de son épouse et les nombreux messages qu’il a adressés. En revanche, il accuse “persécution». Si Adrien Quatennens refuse cette procédure dite de « plaidoyer de culpabilité », alors il sera convoqué au tribunal correctionnel de Lille le 24 mars 2023.

VOIR ÉGALEMENT – “Nous louons la vertu de ceux qui reconnaissent les actes de violences conjugales” : Aurore Berge s’en prend à Adrien Quatennens à l’Assemblée nationale

Source

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Articles Liés

Back to top button